regio UE GR MDRAP Tasnad fonduri_ue
Search

Ressources touristiques naturelles

Les ressources paysagères du relief sont présentées par formes spécifiques aux collines basses dans les conditions d’une énergie maximale de relief de 200 m. Par conséquent, le paysage collinaire est présent dans la partie centrale-sud-ouest de la microrégion, couvert par des forêts de feuillus, terminé au contact avec la plaine par un front abrupt piémont, contrastant du point de vue paysager, surtout dans l’aire de Tăşnad, à proximité immédiate des emplacements pour l’utilisation des eaux thermales, mais aussi dans celui de la localité Pir, doublé par son utilité, donc par le paysage viticole.

Les ressources climatiques et bioclimatiques, par ses éléments spécifiques, sont encadrées au climat tempéré-continental modéré de plaire et collines basses avec des hivers doux et des hivers modérés, avec la température moyenne annuelle allant de 9 à 10oC, avec valeurs thermiques des mois extrêmes, 20oC en juillet et -1.5o à -2.0oC en janvier. La durée moyenne de brillance du soleil dépasse 2000 heures, la nébulosité moyenne annuelle est de 5.5 dixièmes et les précipitations enregistrent une moyenne multi-annuelle environ 700 mm.

L’indice général de stress bioclimatique général (résultat de l’accumulation des indices de stress pulmonaire et cutané) a une moyenne annuelle de 40 (par rapport au 60-65 dans la Plaine Roumaine – Câmpia Română, et 130 pour le Sommet Omu á 2507 m altitudes dans les Carpates Meridionels – Bucegi).

Par conséquent, les mois mars et octobre sont relaxants, avril, novembre équilibrés en termes du stress cutané, tandis que les intervalles décembre - février sont hypertoniques et Juin à Septembre sont hypotoniques.
En ce qui concerne le stress pulmonaire on note l’intervalle entre novembre et mars par l’effet de déshydratation modérée; l’intervalle mai et septembre par celui faiblement hydratant et équilibré pendant les mois avril et octobre.

Ces indices sont spécifiques à un bioclimat sédatif avec des facteurs climatiques moins agressifs, en particulier dans les saisons extrêmes. Par conséquent, le corps humain ne doit pas faire de grands efforts d’acclimatation. Ce bioclimat de plaine et de collines basses est indiqué aux catégories de personnes qui ne supportent pas les contrastes climatiques et les facteurs de stress climatiques C’est un bioclimat sans contre-indications, typique pour repos, indiqué également aux personnes saines avec des états de fatigue ou surmenage. La cure climatique se livre avec une cure hydrothermale et peut se réaliser à côte le tourisme d’agrément dans l’intervalle mai - septembre, en plein air, dans des endroits spécialement aménagés, tout au long de l’année.

Ressources en eau

La microrégion de Tăşnad appartient à la bande nord-sud au contact des Collines de l’Ouest (Dealurile Vestice) avec la Plaine de l’Ouest (Câmpia Vestică), où dans le contexte d’une tectonique accentuée, il est créé des conditions de formation et cantonnement des eaux thermales de profondeur, très valeureuses du point de vue balnéaire en raison des leurs caractéristiques physiques (le thermalisme) et hydro-chimiques.

Le gisement hydrominéral thermal a été intercepté par un forage effectué en 1978 à la profondeur au-delà de 950 m, ayant une épaisseur de 600 m, au contact du front piémont avec la haute plaine, dans des structures profondes d’âge mésozoïque sur la faille crustale de la Plaine de l’Ouest.

Les caractéristiques du gisement ont relevé multiples possibilités de valorisation

Le débit utile est très grand 17l/s = 60m3/heure = dépassant 1400 m3 en 24 heures (avec la possibilité d’accumulation pendant la nuit pour utilités balnéaires et l’échange de l’eau dans les piscines le jour suivant). Le gisement a un caractère ascensionnel – artésien débordant par forage à une pression de 4 atmosphères.

En termes de température de l’eau de surface, de 70oC, elle a un caractère hyperthermal nécessitant du temps pour refroidissement. Cela permet une utilisation intermédiaire comme agent thermique et même par l’introduction du caractère hyperthermal à l’aide des pompes à chaleur.

L’eau thermale analysée du point de vue chimique et micro biologique, conformément au bulletin d’analyses no 47/04.01.2007 délivré par l’Institut National de Réhabilitation, Médicine Physique et Balnéoclimatologie, peut être utilisée dans la cure externe comme suit :

• Maladies rhumatismales dégénératives
• Maladies rhumatismales abarticulaires
• Maladies neurologiques périphériques chroniques
• Maladies gynécologiques chroniques (sauf pour les poussées inflammatoires)
• Maladies post-traumatiques
• Maladies associées (maladies professionnelles, endocrines, maladies de métabolisme)

Apres l’interprétation des résultats du bulletin d’analyses on parle de l’eau minérale, bicarbonée, chlorurée, sodique, hyperthermale, hypo tonne.

La minéralisation totale est prédominante chlorurée – bicarbonée - sulfatée (en termes de la domination des ions) sodique – calcique – magnésienne dans la présence de l’ammonium et du potassium.

Attractions lacustres artificielles, de type étang, se trouvent dispersés dans l’aire de plusieurs communes étant génératrices de plus catégories de tourisme, agrément – tourisme nautique, tourisme piscicole et cynégétique (l’avifaune aquatique).

Par extension, s’imposent le complexe lacustre appartenant à la commune de Santău totalisant 36,6 ha de plan d’eau (dont celui de Chereuşa ayant 23 ha) ; Pir, à petits nombreux lacs, totalisent plus de 40 ha (Sărvăzăl, Birtocut, Fornitaş, Cânepişte) ; Săcăşeni avec le Lac Herestet ou Săuca, avec le lac Bocdarât de 1 ha, avec un position favorable et un paysage particulier.

 Les ressources biogéographiques, de nature végétale, se lient surtout au paysage forestier dominant dans la partie sud-est de la microrégion, formé des feuillus spécifiques à l’étage du chêne (chêne pédonculé, chêne cerris, peuplier, tilleul, même acacia au contact avec la plaine). Dans son cadre se détachent quelques zones de forêts avec fonction récréative touristique à Tăşnad, Săcăşeni, Cehal, destinations pour le tourisme d’agrément de fin de semaine, mais aussi une possible réservation paysagère forestière à Huta Chegii avec une grande concentration de poirier sauvage (Pirrus piraster). La végétation hydrophile, composée de jonc développée autour des surfaces lacustres contribuent à la formation des quelques mini-paysages spécifiques.

La faune très riche dans le cadre de l’étage supérieur des forêts de feuillus se constitue par la concentration des fonds sylvicoles de chasse, très valeureux, avec un grand impact sur le tourisme cynégétique. De tels fonds représentatifs pour le sanglier (Sus scrofa scrofa) sont présents dans les secteurs sylvicoles de Săcăşeni, Cehal, pour le chevreuil (Capreolus capreolus) à Cehal, et pour le cerf (Cervut Elephus) et le petit gibier, spécialement le lièvre (Lepus euopeus), toujours à Săcăşeni et Cehal. Toujours dans la forêt de Chegii (commune de Săcăşeni), il y a une très rare espèce, le chat sauvage.